Leucémie aigüe myéloïde: échec d'une molécule phare pour une nouvelle indication

vendredi 8 décembre 2017 10:47

La société biopharmaceutique Erytech Pharma a reconnu vendredi l'échec d'un test visant à étendre l'utilisation de sa molécule phare à une nouvelle indication: le traitement de la leucémie aigüe myéloïde (LAM).

Cette étude de phase IIb tentait d'évaluer l'efficacité de l'eryaspase (nom commercial: Graspa) pour combattre, en première ligne, cette maladie chez des patients âgés de plus de 65 ans et pour lesquels un traitement intensif de chimiothérapie n'était pas indiqué.

L'étude, qui a porté sur 123 patients, "n'a pas atteint son critère principal" qui était le taux de survie global des patients traités, a indiqué la société lyonnaise dans un communiqué.

"Bien qu'ils soient clairement décevants, ces résultats ne changent en rien notre engagement dans le développement d'eryaspase", a souligne le PDG Gil Beyen, cité dans le texte.

Erytech, qui vient de lever 130 millions de dollars à l'occasion de sa cotation sur le Nasdaq américain, rappelle que l'eryaspase a montré des résultats positifs dans le traitement du cancer du pancréas, particulièrement agressif, et de la leucémie aigüe lymphoblastique.

"Nous restons déterminés à développer cette option de traitement pour les patients dans ces indications et potentiellement (dans) d'autres", a ajouté M. Beyen.

ERIC PIERMONT, © 2017 AFP



© Ma santé facile, 2018. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales