Les femmes sont plus à risque d’AVC que les hommes

Par Dr Philippe Presles le 11 Février 2014
En matière d’accident vasculaire cérébral (AVC), les femmes présentent des facteurs de risque supplémentaires liés notamment à leur vie hormonale. C’est ainsi que les femmes sont plus touchées par les AVC que les hommes. Sachant que ces accidents constituent la 2e cause de décès chez les femmes, ces facteurs de risque supplémentaires sont à considérer.

En matière d’AVC, hommes et femmes partagent toute une série de facteurs de risque : tabagisme, âge, hypertension, diabète, sédentarité, etc. Mais au désavantage des femmes, celles-ci présentent de nombreux autres facteurs de risque : dépression, migraines avec aura, diabète, arythmie cardiaque (fibrillation atriale), contraception, grossesse, etc. C’est ainsi qu’elles sont aujourd’hui nettement plus touchées par les AVC que les hommes. Ces accidents constituent la 3e cause de mortalité chez les femmes, après les maladies cardiaques et les cancers, contre la 5e cause chez les hommes. À leur intention, l'Association américaine du cœur vient de proposer des recommandations pour la prévention de l’AVC.

En premier lieu, une surveillance régulière de leur tension artérielle est recommandée, notamment chez les jeunes femmes, et surtout avant la mise en route d’une contraception et avant de débuter une grossesse.

Il est également très important de dépister les femmes à risque en identifiant les facteurs de risque typiquement féminins tout au long de leur vie. Ces facteurs de risque sont souvent révélés lors de la grossesse : pré-éclampsie, hypertension gravidique, diabète gestationnel.

Chez ces femmes à risque élevé et lors des périodes à risques (contraception…), obésité, tabagisme, sédentarité et excès de cholestérol doivent impérativement être pris en charge car ces facteurs augmentent la probabilité de survenue d'un AVC. C’est également le cas de la dépression, des migraines avec aura, du stress, de la fibrillation atriale, etc.

Enfin, il faut savoir que parfois, les signes d’alerte de l’AVC chez les femmes sont plus discrets que chez les hommes. Engourdissement soudain, faiblesse du bras, difficultés à parler et à comprendre sont les symptômes typiques d’un AVC. Mais chez les femmes, ils peuvent être plus subtils. Il ne faut donc pas hésiter à appeler les secours au moindre doute.

Carte Blanche Santé
Source:
Bushnell C. et al., Stroke, 6 février 2014, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24503673.
Crédit image : Fotolia.com © drubig-photo

Les dernières actus :

Les appareils auditifs se recyclent !


mardi 21 novembre 2017 08:55
Votre ancien appareil auditif ne vous est plus d’aucune utilité ? Il peut se...

Moins d’obésité quand les pères s’occupent de leur enfant


mardi 21 novembre 2017 08:55
Quand les pères participent à l’éducation des enfants, le risque d’obésité...

Hypertension pendant la grossesse, un risque d'AVC par la suite


mardi 21 novembre 2017 08:54
Première cause de handicap acquis des adultes, les accidents vasculaires cérébraux...

Le rugby, comme le foot, expose aux commotions cérébrales


mardi 21 novembre 2017 08:54
On savait déjà qu'en faisant des « têtes », les joueurs de football s'exposaient...

Manque de vitamine C, le scorbut est de retour !


mardi 21 novembre 2017 08:54
Le scorbut est une carence en vitamine C qui touchait, autrefois, les marins...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales