Peut-on freiner la myopie chez l’enfant ?

Par Isabelle Eustache le 09 Avril 2013
Nous ne disposons pas encore de preuves scientifiques irréfutables, mais les présomptions sont très fortes que l’orthokératologie, une technique consistant à porter des lentilles la nuit et aucune correction la journée, pourrait freiner la myopie chez les enfants. Explications.

 

Pendant très longtemps, des techniques diverses et variées (vitamines, sous corrections, sur corrections, verres à doubles foyers…) ont été appliquées pour essayer de freiner la myopie, sans  résultat scientifiquement probant.

À partir des années 90, une nouvelle technique très particulière est apparue, l’orthokératologie.

Elle consiste à mettre des lentilles rigides perméables à l’oxygène la nuit  permettant de ne plus avoir  besoin de correction durant la journée suivante.

La lentille rigide déforme légèrement l’épithélium de la cornée imitant, de façon totalement réversible, le résultat d’une chirurgie réfractive et cet effet dure environ 48 heures. Ainsi, ce surfaçage nocturne permet de se passer de correction durant la journée. Cette technique a été initialement utilisée chez les adultes ayant des myopies inférieures à  -4.00 D, par exemple chez les sportifs, notamment les nageurs.

On s’est aperçu qu’appliquée à des enfants, l’orthokératologie semblait freiner l’évolution de la myopie. Des chercheurs du Sud-Est asiatique, région où la myopie touche 70 à 80% des enfants, ont entrepris des études scientifiques, confirmant qu’en mettant des lentilles rigides aux enfants, on obtenait, non pas un arrêt de la myopie, mais une diminution de son évolution. Autrement dit, des enfants dont la myopie s’aggravait rapidement et qui auraient pu descendre jusqu’à  -8.00 ou -9.OOD, s’arrêtaient à – 5.00, -6.00 D.

Sachant que la myopie est liée à un allongement du globe, le port nocturne des lentilles aurait un effet purement physique en empêchant l’œil de se déformer et donc de s’allonger.

Des études préliminaires sur des cohortes d’enfants en Chine et des essais sur des jumeaux aux USA, confirment l’efficacité de l’orthokératologie sur la myopie, mais nous ne disposerons  pas de preuves scientifiques irréfutables d’efficacité avant de nombreuses années. Car, en particulier, reste à savoir, si l’arrêt du port des lentilles, par exemple à l’âge de 15 ou 16  ans, ne se traduira pas par une reprise de la myopie, et dans ces conditions quel serait le bon moment pour arrêter le traitement ?

En conclusion, ce concept pour freiner la myopie est en pleine élaboration, mais les présomptions de son efficacité sont déjà très fortes.

Carte Blanche Santé
Source:
En collaboration avec le Dr Xavier Subirana, ophtalmologiste et spécialiste des lentilles, Paris.
Crédit image : Fotolia.com © Swifte

Les dernières actus :

Les appareils auditifs se recyclent !


mardi 21 novembre 2017 08:55
Votre ancien appareil auditif ne vous est plus d’aucune utilité ? Il peut se...

Moins d’obésité quand les pères s’occupent de leur enfant


mardi 21 novembre 2017 08:55
Quand les pères participent à l’éducation des enfants, le risque d’obésité...

Hypertension pendant la grossesse, un risque d'AVC par la suite


mardi 21 novembre 2017 08:54
Première cause de handicap acquis des adultes, les accidents vasculaires cérébraux...

Le rugby, comme le foot, expose aux commotions cérébrales


mardi 21 novembre 2017 08:54
On savait déjà qu'en faisant des « têtes », les joueurs de football s'exposaient...

Manque de vitamine C, le scorbut est de retour !


mardi 21 novembre 2017 08:54
Le scorbut est une carence en vitamine C qui touchait, autrefois, les marins...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales