Et si c’était une otite sero-muqueuse ?

Par Isabelle Eustache le 07 Janvier 2014
Qu’est-ce qu’une otite séreuse par rapport à une otite classique ? Quels sont les symptômes à repérer et comment prévenir les récidives ? Le point sur cette maladie infantile de l’hiver.

Les otites séreuses sont des affections ORL très fréquentes chez les jeunes enfants. Avant l’âge de 4 ans, 90 % des petits en ont été atteints. Elles se caractérisent par une inflammation de l’oreille moyenne due à la présence d’un liquide séreux jaune. La différence entre otite séreuse classique et otite sero-muqueuse est que le liquide séreux se présente respectivement sous la forme de pus ou de glue. Ainsi, dans le cas de l’otite sero-muqueuse, cette glue se localise derrière le tympan et se traduit par une surdité chez l’enfant. Comme les symptômes sont assez discrets, l’enfant ne se plaint pas forcément, amenant à un retard de diagnostic et à des conséquences non négligeables : baisse des apprentissages, troubles de l’élocution, isolement social, télévision trop forte, l’enfant crie au lieu de parler, il n’entend pas distinctement, etc. Repérer ces signes doit amener les parents à consulter pour en prévenir les conséquences.

L’autre caractéristique de cette otite est sa tendance à récidiver.

Conseils pour prévenir les otites sero-muqueuses et leurs récidives     

1)      En cas de rhinopharyngite, nettoyez son nez ou demandez-lui de se moucher régulièrement. Dans son lit, surélevez sa tête afin que les écoulements naso-pharyngés ne stagnent pas dans l’arrière-gorge, propice au développement de l’otite.

2)      Évitez tout contact avec de la fumée de cigarette. Gardez un air ambiant sain et propre en aérant tous les jours pendant au moins 10 minutes.

3)      À la sortie du bain ou de la piscine, séchez bien ses oreilles, délicatement avec un coton-tige pour absorber l’eau stagnante dans l’oreille. Protégez ses oreilles du froid et du vent.

4)      En cas de terrain allergique familial, faites un bilan chez l’allergologue.

5)      En cas de récidive, un bilan ostéopathique peut être nécessaire pour corriger « la cause mécanique » de l’otite. L’ostéopathie peut être considérée comme une approche complémentaire.

 

Carte Blanche Santé
Source:
Communiqué de presse ESO Paris, 6 janvier 2014.
Crédit image : Fotolia.com © alco81

Les dernières actus :

Cinq conseils pour un appareil dentaire impeccable


mardi 24 octobre 2017 11:55
Un appareil dentaire bien entretenu et bien fixé, c’est important tant pour la...

L'excès de sel double le risque d'arrêt cardiaque


mardi 24 octobre 2017 11:55
Le sel a déjà été accusé à maintes reprises de faire le lit de l'hypertension...

Luminothérapie : aussi utile dans les troubles bipolaires


mardi 24 octobre 2017 11:55
Déjà utilisée avec succès dans la dépression saisonnière - concernant 4 % des...

Consommation de cannabis chez les adolescents : danger !


mardi 24 octobre 2017 11:55
Selon l'Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT), aujourd'hui, près...

Conseils pratiques pour bien nettoyer le nez du nourrisson


mardi 24 octobre 2017 11:55
Un nez bien dégagé, désencombré de sécrétions permet au nourrisson de bien...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales