Pour plus de bonheur : du temps plutôt que des biens matériels !

Par Dr Nathalie Szapiro le 26 Septembre 2017
Ce n'est pas le tout d’être parti en vacances ou de voir enfin le week-end arriver. Même quand on dispose de temps libre, pour en ressentir tous les bienfaits, il faudrait éviter de se concocter un emploi du temps de Ministre, fut-il festif ou sportif.

Selon une équipe de chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et de la Harvard Business School, l'oisiveté contribue au bonheur, notamment pour ceux qui courent toujours après le temps. Et pour en retirer des bienfaits toute l'année, mieux vaut s'acheter des services destinés à nous libérer du temps que des biens matériels…

Sept sondages réalisés auprès de 6000 personnes
Parmi les tests réalisés par ces chercheurs, certains consistaient à donner de l'argent à des individus (40 dollars par semaine) et à mesurer leur niveau de bien être selon que cet argent soit dépensé pour l'achat de biens matériels ou de services susceptibles de leur faire gagner du temps. Les meilleurs résultats en terme de bénéfice psychique ont été retrouvés lorsque l'argent était utilisé pour des livraisons de courses, du ménage, des gardes d'enfants ou autres services libérateurs de corvées. Pourtant, lorsque les utilisateurs n'avaient pas l'ordre de se payer ce type de services, ils n'étaient que 2 % à le faire spontanément, la grande majorité préférant s'octroyer des biens matériels immédiats.

Le temps est une notion trop abstraite
Pour les auteurs de cette étude, si ces personnes ont eu autant de mal à prendre des décisions susceptibles de leur procurer du bien-être, c'est parce que le temps est abstrait, alors que l'argent, lui est bien concret, tout comme ce qui est matériel. En s'achetant des services, les personnes ont alors d'avantage tendance à estimer qu'il s'agit d'une «somme perdue» plutôt que du bien-être gagné ! Le fait que l'oisiveté ait en plus mauvaise presse dans nos sociétés où l'hyperactivité est davantage reconnue n'arrange rien.

En pratique
Les vacances offrent une parenthèse idéale pour mesurer le bien-être que l'on retire à ne pas courir en permanence après le temps. Cette expérience du bien-être doit être mise à profit pour faire de meilleurs choix le reste de l'année !

Carte Blanche Santé
Source:
Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America : «Buying time promote happiness», A. V. Whillans et al., 13/06/17, http://www.pnas.org/content/early/2017/07/18/1706541114.full.
Crédit image : AdobeStock

Les dernières actus :

Les appareils auditifs se recyclent !


mardi 21 novembre 2017 08:55
Votre ancien appareil auditif ne vous est plus d’aucune utilité ? Il peut se...

Moins d’obésité quand les pères s’occupent de leur enfant


mardi 21 novembre 2017 08:55
Quand les pères participent à l’éducation des enfants, le risque d’obésité...

Hypertension pendant la grossesse, un risque d'AVC par la suite


mardi 21 novembre 2017 08:54
Première cause de handicap acquis des adultes, les accidents vasculaires cérébraux...

Le rugby, comme le foot, expose aux commotions cérébrales


mardi 21 novembre 2017 08:54
On savait déjà qu'en faisant des « têtes », les joueurs de football s'exposaient...

Manque de vitamine C, le scorbut est de retour !


mardi 21 novembre 2017 08:54
Le scorbut est une carence en vitamine C qui touchait, autrefois, les marins...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales