Tranquillisants et somnifères : reprise de la consommation de benzodiazépines

Par Isabelle Eustache le 14 Janvier 2014
L’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) le confirme dans son récent rapport, la consommation de benzodiazépines repart à la hausse en France.

Vingt-deux benzodiazépines, médicaments aux propriétés anxiolytiques et hypnotiques, étaient commercialisées en France en 2012. Cette même année, 11,5 millions de Français ont consommé un ou plusieurs de ces médicaments, ce qui représente 131 millions de boîtes vendues (53,2 % d’anxiolytiques et 40,5 % d’hypnotiques). À noter que l’Alprazolam est la molécule la plus consommée suivie par le Zolpidem et le Bromazépam. En 2012, 7 millions de Français ont pris une benzodiazépine anxiolytique et 4,2 millions une benzodiazépine hypnotique. 22,2 % d’entre eux consomment deux benzodiazépines simultanément et 0,7 % en consomment trois. L’âge moyen des patients sous benzodiazépines est de 56 ans et les deux tiers sont des femmes. Globalement, un tiers des femmes de plus de 65 ans consomment un anxiolytique et près d’une sur cinq un hypnotique.

Selon l’Ansm, ces chiffres confirment la reprise de la consommation des benzodiazépines. En effet, l’usage de ces médicaments n’a pas baissé malgré les restrictions d’accès et les retraits de trois benzodiazépines (Clonazépam, Flunitrazépam, Tétrazépam).

L’autre fait inquiétant est la durée d’utilisation anormalement longue de ces médicaments : elle est en moyenne de 4 à 5 mois, tandis que l’on note une proportion importante de patients qui les utilise en continu sur plusieurs années. Or cet usage expose les patients à des risques pour leur santé (neuropsychiatriques, dépendance, accidents de la route, chute, troubles de la mémoire…).

Un nouveau plan d’action va être mis en place par les autorités afin d’informer les Français sur les bonnes pratiques en matière de benzodiazépines, de réduire les niveaux de consommation, tout comme les durées de cette consommation et les risques inhérents…

Carte Blanche Santé
Source:
Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Point d’information du 8 janvier 2014, http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2005147/ANSM_Rapport_Benzo_080120141.pdf.
Crédit image : Fotolia.com © apops

Les dernières actus :

Les appareils auditifs se recyclent !


mardi 21 novembre 2017 08:55
Votre ancien appareil auditif ne vous est plus d’aucune utilité ? Il peut se...

Moins d’obésité quand les pères s’occupent de leur enfant


mardi 21 novembre 2017 08:55
Quand les pères participent à l’éducation des enfants, le risque d’obésité...

Hypertension pendant la grossesse, un risque d'AVC par la suite


mardi 21 novembre 2017 08:54
Première cause de handicap acquis des adultes, les accidents vasculaires cérébraux...

Le rugby, comme le foot, expose aux commotions cérébrales


mardi 21 novembre 2017 08:54
On savait déjà qu'en faisant des « têtes », les joueurs de football s'exposaient...

Manque de vitamine C, le scorbut est de retour !


mardi 21 novembre 2017 08:54
Le scorbut est une carence en vitamine C qui touchait, autrefois, les marins...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales