Cœur en danger aux abords des aéroports

Par Dr Philippe Presles le 22 Octobre 2013
Les bruits auxquels sont exposés les habitants à proximité d’un aéroport peuvent entraîner des problèmes de santé très importants, pouvant aller jusqu’à augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires (infarctus, accident vasculaire cérébral).

Les expositions à des bruits intenses, comme ceux générés à proximité des aéroports, sont connues pour perturber le sommeil, provoquer fatigue et induire un certain niveau de nervosité, avec au final une nette baisse de la qualité de vie. Les résultats d’une étude publiée dans le British Medical Journal vont beaucoup plus loin en montrant que les nuisances sonores aéroportuaires augmentent la mortalité et la morbidité cardiovasculaires des riverains.

Cette analyse a porté sur près de 6 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, vivant à proximité d’un des 89 aéroports répartis dans différents États américains exposant à une sonorité de 45 dB minimum. Les chercheurs constatent ainsi que le risque d’être hospitalisé pour un problème cardiovasculaire est plus élevé chez les personnes exposées aux niveaux les plus importants, avec un risque accru de 2,9 % pour chaque élévation de 10 dB. Le mécanisme physiologique proposé par les chercheurs implique une perturbation de la production des hormones du stress, à l’origine d’anomalies métaboliques.

À noter que les effets de la pollution atmosphérique s’ajoutent à ceux de la pollution sonore. En effet, dans les zones où règne la plus forte pollution atmosphérique, le risque d’hospitalisation pour évènements cardiovasculaires s’élève de 3,6 % pour chaque tranche de 10 dB supplémentaire.

Par comparaison, on estime que 2,3 % des hospitalisations pour maladies cardiovasculaires sont liées à la pollution sonore, contre 6,8 % pour la pollution atmosphérique par les particules fines et 4,2 % pour la pollution par l’ozone.

En pratique, le niveau sonore est un facteur très important lorsque l’on choisit un logement. Parallèlement, les travaux d’insonorisation nationaux et des particuliers ne sont pas à prendre à la légère. Enfin, il faut veiller en dehors de son lieu d’habitation à ne pas s’exposer davantage à des niveaux sonores excessifs (baladeurs, discothèques, concerts, cinéma, activité professionnelle, bricolage…). L’audition est un bien précieux qu’il faut entretenir et protéger à tout âge et en toutes circonstances.

Carte Blanche Santé
Source:
Correia A.W. et al., BMJ 2013;347:f5561doi: 10.1136/bmj.f5561.
Crédit image : Fotolia.com © Michael Wuelfrath

Les dernières actus :

Les appareils auditifs se recyclent !


mardi 21 novembre 2017 08:55
Votre ancien appareil auditif ne vous est plus d’aucune utilité ? Il peut se...

Moins d’obésité quand les pères s’occupent de leur enfant


mardi 21 novembre 2017 08:55
Quand les pères participent à l’éducation des enfants, le risque d’obésité...

Hypertension pendant la grossesse, un risque d'AVC par la suite


mardi 21 novembre 2017 08:54
Première cause de handicap acquis des adultes, les accidents vasculaires cérébraux...

Le rugby, comme le foot, expose aux commotions cérébrales


mardi 21 novembre 2017 08:54
On savait déjà qu'en faisant des « têtes », les joueurs de football s'exposaient...

Manque de vitamine C, le scorbut est de retour !


mardi 21 novembre 2017 08:54
Le scorbut est une carence en vitamine C qui touchait, autrefois, les marins...




© Ma santé facile, 2017. Contact | Plan du site | Respect de la vie privée et Mentions légales