Une infirmière mortellement blessée par un patient d'une unité psychiatrique

Magazine santé, l'actu Santé

Magazine santé, l'actu Santé

Une infirmière mortellement blessée par un patient d'une unité psychiatrique

Le jeudi 13 février 2020 à 21:37 hôpitaux homicide enquête police

Une infirmière mortellement blessée par un patient d'une unité psychiatrique

Une infirmière mortellement blessée à l'arme blanche par un patient d'une unité psychiatrique à Thouars (Deux-Sèvres) a été héliportée au CHU de Poitiers (photo) où elle est décédée
Une infirmière mortellement blessée à l'arme blanche par un patient d'une unité psychiatrique à Thouars (Deux-Sèvres) a été héliportée au CHU de Poitiers (photo) où elle est décédée

Une infirmière, âgée de 30 ans, a été mortellement blessée jeudi à l'arme blanche par un patient d'une unité psychiatrique à Thouars (Deux-Sèvres), qui a été placé en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire.

"Une enquête de flagrance a été ouverte pour meurtre et tentative de meurtre sur des personnes chargées d'une mission de service public", a indiqué le parquet.

L'infirmière, mère de deux enfants, a été agressée par un patient, âgé de 20 ans, qui cherchait à quitter cette unité du Centre hospitalier Nord Deux-Sèvres. Il lui aurait porté un coup de couteau au thorax, manquant de blesser également une autre infirmière, a-t-on précisé de même source.

Héliportée au CHU de Poitiers, la jeune femme est décédée dans l'après-midi.

"Une des priorités de l'enquête est de savoir comment le suspect s'est procuré une arme blanche", a précisé Natacha Rateau, procureure de la République à Niort.

L'agresseur présumé, interné depuis une quinzaine de jours, a été interpellé et placé en garde à vue, après avoir été vu par un psychiatre.

"Ce genre de tentative de fuite arrive régulièrement mais il était impossible de prévoir que ce patient serait armé d'un couteau", a observé un des collègues de la victime. "Cela met en lumière le manque de moyens de l'hôpital en général et de la psychiatrie en particulier", a-t-il dénoncé.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Poitiers.

GUILLAUME SOUVANT, © 2020 AFP


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.