Le coût de la pollution intérieure : 19 milliards d’euros

Magazine santé, les dossiers Santé

Magazine santé, les dossiers Santé

Le coût de la pollution intérieure : 19 milliards d’euros

Le mardi 15 avril 2014 à 19:15
Pollution
  • Nous passons près de 90% de notre temps dans des endroits clos, exposés à des sources polluantes diverses et variées : agents physiques, chimiques, microbiologiques. Selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), l’impact sur la santé de cette pollution de l'air intérieur aurait un coût de 19 milliards d’euros par an pour la collectivité : décès prématurés, remboursement de soins, pertes de production...

Cette étude d’estimation du coût global généré par la pollution de l’air intérieur a été menée par l’Anses en partenariat avec l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur. Dans le cadre de cette première évaluation du genre, les chercheurs se sont limités à six polluants : benzène, radon, trichloréthylène, monoxyde de carbone, particules et fumée de tabac, déjà bien connus pour être associés à des maladies respiratoires, des cancers du poumon et à des leucémies. Selon l'Anses, l’exposition à ces six polluants intérieurs serait à l’origine de 20.000 décès prématurés par an. Si l’on additionne le coût estimé de ces vies humaines perdues à celui de la dégradation de la qualité de vie liée aux traitements médicaux, aux pertes de production pour l'économie et au coût pour les finances publiques en termes de soins et de recherche, on arrive à un coût global qui s’élève à 19,5 milliards d’euros par an.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une facture exploratoire. En effet, les niveaux de concentration des différents polluants sont à considérer plus finement et d’autres polluants présents dans les environnements intérieurs comme le formaldéhyde (colles, vernis, revêtements, etc.) et les moisissures sont encore à intégrer dans ce modèle. Mais nous avons ici dès aujourd’hui une première idée du coût global que l’on peut attribuer à la seule pollution intérieure. Une donnée utile pour orienter certaines décisions en politique environnementale.

Par Dr Philippe Presles le 15 Avril 2014, Source:
Anses et l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, « Étude exploratoire du coût socio-économique des polluants de l’air intérieur », avril 2014, http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AUT-Ra-CoutAirInterieurSHS2014.pdf.
Crédit image : Fotolia .com © Johan Larson


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.