Génération canapé : la perte des capacités sportives des enfants

Magazine santé, les dossiers Santé

Magazine santé, les dossiers Santé

Génération canapé : la perte des capacités sportives des enfants

Le mardi 26 septembre 2017 à 11:56
Enfant
  • De nombreux articles mettent en garde contre la sédentarité des enfants, mais sans donner de chiffres parlants. Des scientifiques ont donc cherché à savoir concrètement, quelles étaient les conséquences de cette sédentarité galopante des enfants sur leurs résultats sportifs et la réponse est édifiante !

Pour parcourir 800 mètres, il faut un tiers de temps en plus !

Alors qu'en 1970, il fallait trois minutes en moyenne à un enfant pour parcourir 800 mètres, il faut compter aujourd'hui une minute de plus ! Le test de Luc Léger est encore plus éloquent. L'enfant court sur une piste étalonnée tous les vingt mètres en effectuant le plus grand nombre possible d'allers et retours à un rythme imposé. Le test stoppe quand l'enfant ne tient plus le rythme (qui augmente toutes les minutes, à chaque signal sonore). Le recueil de données issues de 177 études incluant ce test (soit 500.000 enfants de 9 à 17 ans testés depuis les années 80) montre que leur capacité de maintenir une certaine intensité d’exercice sur une période de temps prolongée, n'a cessé de diminuer de 0,35 % en moyenne, par an. D'autres travaux, portant sur la distance parcourue par des enfants de 9 à 17 ans en un temps donné, vont encore dans le même sens en montrant que pour effectuer 1.600 mètres, il leur faut 90 secondes de plus que des enfants du même âge, il y a 30 ans.

En pratique
Ces études, mondiales, et qui vont toutes dans le même sens, ne peuvent qu'interpeller les parents ! À force de rester dans le canapé, planté devant leurs écrans, nos enfants voient leurs performances physiques diminuer de façon inquiétante. Pour y remédier, il est vivement conseillé de les inscrire à une activité sportive de leur choix, en marge de l'école, ou pour ceux qui n'aiment pas cela, de les pousser à bouger en refusant de les déposer à l'école en voiture, en installant un vélo d'appartement ou un tapis de course dans le salon (avec obligation de s'en servir quand l'enfant regarde une émission), en lui proposant des sorties de plein air en famille le dimanche, etc. La sédentarité étant un facteur de risque cardiovasculaire majeur, il y a urgence à réagir !

Par Dr Nathalie Szapiro le 26 Septembre 2017, Source:
Le Monde : «Santé : les enfants ne bougent pas assez», 29/08/17, http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/08/29/avec-le-test-du-bip-bip-on-acheve-bien-les-enfants_5177791_1650684.html.
Crédit image : AdobeStock


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.