Travail et santé en Île-de-France : plus difficiles qu’ailleurs

Magazine santé, les dossiers Santé

Magazine santé, les dossiers Santé

Travail et santé en Île-de-France : plus difficiles qu’ailleurs

Le mardi 22 octobre 2013 à 19:15
Santé
  • En Île-de-France, 32 % des actifs passent chaque jour 1 à 2 heures dans les transports pour se rendre à leur travail. 48 % travaillent entre 36 et 47 heures par semaine et 41 % déclarent travailler dans des postures pénibles. Ce sont les chiffres issus de l’exploitation régionale du Baromètre santé 2010 de l'Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).

À l’occasion de la semaine européenne de la santé au travail, l'Observatoire régional de santé Île-de-France (ORS) publie des chiffres sur la santé au travail des Franciliens provenant du Baromètre santé 2010 de l’INPES. Outre un temps de transport en moyenne plus long en Île-de-France que dans les autres régions (40 % des Franciliens passent plus d’une heure par jour dans les transports contre 28 % ailleurs), les personnes vivant en Île-de-France travaillent aussi plus longtemps : 48 % entre 36 et 47 heures et 15 % travaillent 48 heures ou plus par semaine. En dehors de l'Île-de-France, les actifs travaillent plus souvent 35 heures par semaine ou à temps partiel (43 % contre 37 % des Franciliens). 

En Île-de-France, la pression psychologique est aussi plus intense : 36 % rencontrent des difficultés à respecter les objectifs ou les délais fixés, 22 % estiment ne pas bénéficier d’un soutien satisfaisant dans les situations difficiles et 43 % déclarent des conditions de tension avec le public.

De telles difficultés se traduisent par une fatigue nerveuse chez 69 % des actifs franciliens, 47 % se plaignent d’une pénibilité physique et 27 % éprouvent des difficultés à s’endormir du fait de leur travail.

Enfin, ce Baromètre 2010 indique qu’en Île-de-France, 43 % des actifs estiment que leurs conditions de travail sont restées à peu près identiques depuis 5 ans, quel que soit l’âge. Mais pour 29 % elles se sont dégradées tandis que pour 28 % elles se sont améliorées, des évolutions qui sont significativement liées à l’âge, mais indépendantes du type d’emploi occupé…

Par Isabelle Eustache le 22 Octobre 2013, Source:
Santé et travail chez les Franciliens, résultats du Baromètre santé 2010 de l’INPES, ORS Île-de-France et Inpes, octobre 2013, http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2013/FicheBaroSanteTravai.pdf.
Crédit image : Fotolia.com ©auremar


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.