Pour préserver l’audition des enfants, cigarettes interdites en voiture !

Magazine santé, les dossiers Santé

Magazine santé, les dossiers Santé

Pour préserver l’audition des enfants, cigarettes interdites en voiture !

Le mardi 29 mai 2018 à 15:15
Audition Enfant Tabac
  • Depuis le 1er juillet 2015, il est interdit de fumer dans un véhicule avec un mineur à bord, y compris si les fenêtres sont ouvertes. Pourtant, il n'y a pas besoin d’aller loin pour observer autour de soi des fumeurs ne respectant pas cette loi.

Au-delà du fait qu'ils s'exposent à une contravention de 3e classe, ils mettent surtout la santé de leur enfant en danger, y compris leur audition et leur sphère ORL entière. Petite piqûre de rappel avec les départs du printemps et de l'été…

Où va la fumée ?

Le tabagisme passif est toujours néfaste, et lorsqu'il se produit dans un espace aussi petit que celui de l'habitacle d'une voiture, les enfants en prennent plein les yeux, les oreilles et les voies respiratoires. Ouvrir les fenêtres ne suffit pas pour que la fumée s'échappe vers l'extérieur, à cause des forces de frottement s'appliquant sur un véhicule en mouvement, du vent extérieur, etc. La fumée risque surtout de s'échapper vers l'arrière du véhicule, justement où sont installés les enfants !

On ne compte plus les études qui ont formellement démontré les liens entre tabagisme passif et conséquences sur la santé des petites victimes, y compris les troubles de l’audition, à cause de la forte augmentation des rhinopharyngites et des otites liées à ce tabagisme passif. Fumer en voiture entraîne également des irritations des yeux, du nez, de la gorge, (d’où les augmentations des rhinopharyngites et des otites), le risque de survenue de crises d'asthme, d'infections respiratoires hautes et basses et même une augmentation du risque de mort subite chez le nourrisson. Enfin, la présence d'une cinquantaine de substances cancérogènes dans les cigarettes laisse craindre un risque accru, à plus long terme, de certains cancers. Ce risque est d'autant plus élevé que chez les jeunes enfants, le système immunitaire n'est pas encore mature et leurs poumons, insuffisamment développés.

Pour des parents fumeurs, il n'est pas toujours facile de rompre avec la cigarette, même si la motivation est là. Plutôt que de culpabiliser, il est utile de se faire aider par un tabacologue. Changer certaines habitudes - comme écouter une musique relaxante en voiture plutôt que des informations anxiogènes - ou suivre un itinéraire bis moins embouteillé peut aussi faciliter le sevrage en voiture. Enfin, cibler ses efforts en arrêtant de fumer là où c'est le pire pour ses enfants (comme dans la voiture) est déjà une première étape constructive.

Par Dr Nathalie Szapiro le 29 Mai 2018, Source:
Haute Autorité de Santé : «Dépistage du tabagisme et prévention des maladies liées au tabac», 2015, https://webzine.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2016-06/referentiel_tabac.pdf.
Crédit image : AdobeStock


A LIRE AUSSI :

Trouvez votre conseiller

Rechercher

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.