Lexique : Allergie acide fusidique

Magazine santé : Dictionnaire Santé, plus de 10 000 définitions

Magazine santé : Dictionnaire Santé, plus de 10 000 définitions

Lexique : Allergie acide fusidique

Allergie acide fusidique


Les allergies (ou hypersensibilité) à des médicaments peuvent être définies comme les réactions anormales, de mécanisme immunoallergique, induites par une prise médicamenteuse. Certains facteurs, liés au sujet ou au médicament, peuvent favoriser l'apparition de la réaction allergique. Les manifestations cliniques surviennent après une phase silencieuse de sensibilisation .
L'allergie médicamenteuse n'est qu'un des effets secondaires dus aux médicaments. Ces effets peuvent être classés en :
Réactions prévisibles :
réactions toxiques : consécutives à des surdosages ;
réactions pharmacologiques : effets indésirables survenant pour une posologie habituelle.
Réactions imprévisibles :
réactions allergiques : on peut mettre en évidence des anticorps et/ou des lymphocytes T activés dirigés contre les médicaments ;
réactions d'intolérance : dues à un caractère particulier propre au sujet.
Les allergies aux médicaments constituent un véritable problème de santé publique. Les réactions allergiques médicamenteuses représenteraient jusqu'à 1/3 des effets secondaires dus aux médicaments, ceux-ci pouvant atteindre, selon les services hospitaliers, entre 10 et 20% des patients hospitalisés.
De nombreuses réactions peuvent revêtir un aspect allergique bien que leur mécanisme ne soit pas de nature immunoallergique. Trop souvent, ces réactions pseudo-allergiques, sont étiquetées ''allergiques'' sans que la preuve immunologique soit apportée (environ 2/3 des patients qui consultent avec un diagnostic présumé d'allergie médicamenteuse ne présentent pas d'allergie).
Les manifestations des réactions allergiques aux médicaments sont extrêmement variées. Elles dépendent des mécanismes mis en action :
L'allergie de type I, est la forme la plus commune. Elle survient dans les minutes qui suivent le contact avec une substance vis à vis de laquelle le sujet est déjà sensibilisé. Elle est responsable des réactions d'hypersensibilité immédiate ( choc anaphylactique , urticaire et sa variante l'oedème de Quincke, asthme allergique , rhino-conjonctivites allergiques (voir rhinite allergique ) et conjonctivite allergique ).
L'allergie de type IV : les manifestations apparaissent dans les 24 à 48 heures qui suivent le contact avec une substance vis à vis de laquelle le sujet est déjà sensibilisé. Elle est représentée notamment par les réactions d'hypersensibilité retardée cutanée ( eczéma de contact , éruptions diverses, réactions de photosensibilisation …)
Les réactions allergiques de type II et de type III sont plus rares. Elles peuvent se manifester par des anémies , un défaut en globules blancs, des manifestations rénales, pulmonaires ( alvéolite allergique , des fièvres prolongées, une maladie sérique , un phénomène d'Arthus …

Actualités correspondantes :

Trouvez votre conseiller

Ma santé facile

recrute !


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.