Lexique : Hyposensibilisation au venin d'abeille

Magazine santé : Dictionnaire Santé, plus de 10 000 définitions

Magazine santé : Dictionnaire Santé, plus de 10 000 définitions

Lexique : Hyposensibilisation au venin d'abeille

Hyposensibilisation au venin d'abeille


L'immunothérapie spécifique (ITS) ou désensibilisation spécifique, consiste à administrer au patient allergique des doses progressivement croissantes d'allergènes vis à vis lesquels il s'est sensibilisé et qui sont responsables des symptômes allergiques présentés.
Actuellement encore, même si en France elle est largement répandue, l'ITS ne fait pas l'unanimité dans le monde notamment en raison des incidents et accidents liés à cette technique. Cependant, l'amélioration de la qualité des extraits antigéniques par leur standardisation, la meilleure compréhension de ses mécanismes d'action, l'émergence de nouvelles formes galéniques permettant une administration par voie locale (désensibilisation sub-linguale) et des indications mieux définies par des consensus internationaux, notamment celui de janvier 1997 sous l'égide de l'OMS, devraient renforcer sa place dans la stratégie globale de prise en charge des maladies allergiques.
L'ITS peut être proposée chez un sujet allergique quand :
l'allergène responsable a été bien identifié avec présence d'IgE spécifiques ;
les symptômes résistent aux mesures d'éviction (ou que celles-ci sont irréalisables) et au traitement pharmacologique classique ;
le traitement pharmacologique habituel a des effets secondaires trop importants ou s'il est refusé par le patient.
On ne proposera pas d'immunothérapie spécifique chez les patients :
dont la fonction respiratoire est trop altérée,
qui ont un asthme instable ,
qui présentent une polysensibilisation allergénique, car la désensibilisation risque d'être inefficace,
avec déficit immunitaire ( SIDA ) ou autres maladies générant une immunodéficience, traitements immunosuppresseurs…), maladies auto-immunes , cancers, maladies psychiatriques sévères,
traités par bêta-bloquants ou ayant une maladie cardiaque sévère (contre-indiquant l'injection d'adrénaline),
la grossesse est une contre-indication partielle (l'ITS peut être poursuivie mais pas débutée pendant la grossesse).

Actualités correspondantes :

Trouvez votre conseiller

Ma santé facile


Expérimenté(e) ou jeune diplômé(e),
découvrez vos opportunités de carrière.